Logo Ausmeister

Où en est le marche immobilier de luxe Parisien ?

Avec la crise sanitaire de COVID-19, il parait logique que le marché de l’immobilier de luxe, et le marché de l’immobilier parisien en général soit en chute libre, au regard de la volonté grandissante des acheteurs de s’éloigner de la capitale pour bénéficier d’une surface plus grande, d’un jardin ou d’une terrasse par exemple. La crise a également restreint l’accès à l’immobilier parisien à de nombreux acheteurs étrangers, ce qui doit logiquement impliquer une baisse de l’offre. Et pourtant ce n’est pas le cas. 

Ausmeister analyse pour vous l’évolution du marché de l’immobilier parisien et plus précisément la demande au niveau de l’immobilier de luxe. 

  • Des prix en hausse de 2019 à 2020. 

Contrairement à ce que le climat pandémique laisse penser, l’année 2020 ne fut pas une « année noire » pour l’immobilier de luxe parisien. Ainsi, on enregistre un nombre de vente équivalent à l’année précédente avec une moyenne de prix en hausse ! Le prix moyen au m² pour ce type de marché privilégié en 2019 était donc de 17 091€ contre 18 667€ en 2020 : cela représente une hausse significative de 9,2%. Si on jette un œil au prix moyen qui concerne la gamme inférieure du marché, là aussi l’augmentation est visible : une progression de 6,1%. 

  • Provenance et avenir de l’offre.

Le marché de l’immobilier de luxe est visé par une clientèle en grande partie étrangère, et plus précisément : extra-européenne. La crise sanitaire a néanmoins freiné l’offre des acquéreurs étrangers, et surtout des acheteurs américains et chinois qui n’ont pu, pour la plupart, se déplacer en raison des restrictions de transport par avion. Subsiste malgré tout une clientèle fidèle intéressée par le grand luxe en matière immobilière : les acheteurs issus du Moyen-Orient. Mais contre toute attente, le marché haut de gamme a suscité l’intérêt auparavant faible d’une clientèle européenne et française ! Dans le marché très haut de gamme (supérieur à 3 millions d’euros), l’offre d’acheteurs étrangers extra-européens est passée de 42% en 2019 à 27% en 2020. Les acheteurs français représentent alors trois ventes sur quatre. 

On ne peut observer cette évolution de l’offre concernant le marché du luxe en 2020 sans considérer que 2021 ne peut que prolonger cette évolution. Le marché du haut-de-gamme intéresse une large diversité d’acheteurs, et si les prix n’augmentent pas cette année, tout converge pour dire qu’ils se maintiendront.  

© 2020 - Tous droits réservés - ausmeister.fr

Créez votre alerte
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram